Accueil / Entraîneurs / FAQ

Para-Équestre

FAQ

FAQ – Formation des entraîneurs de sport para-équestre

Questions juridiques
  1. Ai-je besoin de souscrire une assurance particulière pour entraîner un cavalier handicapé ?
    Non, vous n’avez besoin que d’une police d’assurance standard pour entraîneur.  Voir l’encadré plus bas pour la réponse d’un assureur.
  2. Si je demande à un bénévole d’aider un cavalier physiquement handicapé à monter ou descendre de cheval ou à lui apprendre une activité, est-ce qu’il risque d’encourir une responsabilité ?
    Si vous êtes assuré en tant qu’entraîneur et que le bénévole travaille sous votre supervision, il est couvert par votre police.
  3. Quels sont les documents de renonciation, de dégagement de responsabilité, de consentement ou autre dont j’aurai besoin pour ajouter des cavaliers handicapés à ma liste d’élèves ?
    L’approbation d’un médecin est recommandée.  Les autres formulaires (renonciation) demeurent les mêmes que pour les élèves non handicapés.

    Quel que soit le style ou la discipline enseignée, l’entraîneur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ses élèves.  Les assureurs couvrent les activités d’entraînement en prenant pour acquis que les entraîneurs offrent leurs services de façon sécuritaire et responsable.

    La mise en place d’un environnement d’apprentissage sécuritaire exige que l’entraîneur adopte des mesures de « gestion des risques », lesquelles sont importantes, peu importe que les élèves soient des débutants, des cavaliers avec des besoins particuliers ou des compétiteurs avancés.  Lorsque vous entraînez des cavaliers handicapés physiquement ou mentalement, il serait prudent d’obtenir une note écrite du médecin de l’élève confirmant qu’il est apte à participer à votre programme.  Les procédures suivantes pourraient également constituer des techniques adéquates de gestion des risques : tous les élèves devraient signer une renonciation; les chevaux utilisés pour les leçons devraient être entraînés pour les cavaliers handicapés; les bénévoles (accompagnateurs, palefreniers) devraient être formés pour toutes les tâches que vous leur assignez; le harnachement utilisé lors des leçons doit convenir à vos exercices.

    En tant qu’entraîneur, vous avez la responsabilité de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer à vos élèves un environnement sécuritaire et contrôlé

    Stephanie Kirton et Meghan Callaghan CIP, R.I.B. (Ont) BFL Canada
    181 University Ave, bureau 1605 Toronto, ON M5H 3M7

    Installations

  4. De quels montoirs, rampes, appareils de soulèvement, etc. ai-je besoin pour aider un cavalier handicapé à monter de façon sécuritaire sur le cheval ?
    Une rampe est parfaite pour les élèves en fauteuil roulant.  Un escalier ou une rampe menant à une hauteur suffisante pour monter sans poser le pied dans l’étrier est fortement recommandé.  Vos chevaux apprécieront que vos cavaliers non handicapés utilisent également cette méthode pour se hisser sur eux, évitant ainsi de tordre leur colonne vertébrale.
  5. Y a-t-il des caractéristiques particulières à connaître, telles que la disposition et l’organisation du manège ?
    La sécurité est d’une importance suprême.  Évitez le désordre.  Mettez en pratique vos compétences équestres.  Faites débuter les leçons dans une section réduite du manège et agrandissez l’espace lorsque le moment est approprié. Assurez-vous qu’aucun obstacle de saut ou coupelle n’obstrue le chemin.
  6. Qu’en est-il des fauteuils roulants et de l’accessibilité ?
    Les fauteuils roulants sont difficiles à faire rouler sur les surfaces de manège.  Installez votre montoir sur une surface dure, à l’extérieur du manège.

    Connaissance du handicap
  7. Comme puis-je m’assurer que les activités de mon entraînement conviennent à la personne handicapée ?
    Vérifiez auprès du médecin ou du physiothérapeute qui traite votre futur élève.  Communiquez avec des professionnels en équitation thérapeutique pour obtenir des conseils.  Faites preuve de bon sens.
  8. Où puis-je trouver des renseignements sur le travail avec un élève affecté d’un handicap particulier ?
    Internet est une bonne source.  Dans la plupart des cas, l’élève ou ses parents auront déjà effectué une bonne recherche sur le handicap et s’empresseront de partager ces renseignements avec vous.
  9. Quels handicaps sont contre-indiqués pour l’équitation ?
    Une liste complète peut être consultée dans le manuel des instructeurs de l’Association canadienne d’équitation thérapeutique.  Cette organisation est également une source importante d’idées sur l’entraînement des personnes handicapées.

    Participation au sport
  10. Comme puis-je vérifier si l’équipement que je suggère à mon élève handicapé sera accepté en compétition ?
    Si vous participez à des activités de dressage, consultez  la section M du livret de règlements de Para-Équestre, que vous trouverez en ligne à www.equinecanada.ca.  Pour les autres disciplines, vous devrez être un peu plus proactif et discuter avec des juges et les organisateurs de concours à propos de concessions spécifiques.
  11. Comment puis-je déterminer la catégorie de classification de mon élève et le niveau de compétition auquel il pourra participer dans cette classification ?
    Ceci doit être fait par un classificateur qualifié.  Vous pouvez consulter les différents profils et niveaux de classification dans les manuels de classification pour le dressage et l’attelage disponibles en ligne, mais votre élève devra s’adresser à un classificateur pour obtenir une carte officielle.  Consultez le site Web de Para-équestre Canada, Classification pour obtenir plus d’informations.
  12. Comment puis-je trouver des occasions de compétitions pour un élève handicapé ?
    Visitez le site Web de Para-équestre Canada, Compétitions pour consulter la liste des compétitions de sport para-équestre reconnues.
Pour une participation sportive au niveau découverte, veuillez communiquer avec les organisateurs de concours de votre région et demandez-leur d’intégrer vos cavaliers dans leurs concours locaux.  Informez la direction de vos besoins en matière de sécurité et soyez prêt à fournir des bénévoles pour aider à accomplir les tâches supplémentaires pour aider vos cavaliers, par exemple agrandir ou  raccourcir le  manège.  À ce niveau, la plupart des organisateurs de concours  sont ouverts à l’idée d’accroître la participation.

Les exemptions de para-dressage sont prévues au Section M du livret de règlements de Para-Équestre disponible en ligne sur le site Web de Canada Hippique.

Document remis lors de la réunion annuelle sur la formation des entraîneurs à Calgary, le 5 février 2008. Par Fionna Christensen